Styles

Quelle est la différence entre street art et graffiti ?

D’habitude, pas mal de gens confondent le graffiti au street art alors que ces deux concepts se définissent distinctement. Il existe une diversification remarquable entre eux. Au début, le graffiti était comme une sorte d’art, mais au fil du temps, il est devenu du vandalisme. Outre, on le considère dorénavant comme une destruction des biens publics. Du coup, la notion de graffiti est un peu floue pour certains. S’agit-il d’un art ou non ? On peut tirer différentes opinions concernant ce concept, néanmoins, ces deux catégories sont dissimilaires même s’ils se regroupent sur un plan technique identique.

C’est quoi street art ?

La plupart d’entre nous sont déjà allés dans des galeries d’art. On s’y rend pour apprécier les œuvres des fameux artistes du passé. En général, ces arts se présentent sous forme de peintures sur toiles ou des fresques murales.

Du moment où ces réalisations se retrouvent dans un endroit clos ou à l’intérieur d’un établissement, elles sont considérées comme de l’art tout court. Mais si elles sont réalisées dans la rue, là, on peut les nommer « street arts ».

En tant qu’expression plus large, le street art englobe en lui le type d’art de rue comme le graffiti. Il existe également l’art des affichages et des autocollants, qui se regroupent dans la famille de l’art de rue.

Qu’est-ce qu’un graffiti ?

Dans sa définition la plus simple, le graffiti c’est l’ensemble des écritures et des gribouillis sur les murs. Il peut se présenter aussi comme du grattage ou de la pulvérisation de peinture afin de façonner des tracés stylés et lisibles. Les graffeurs utilisent souvent le concept pour envoyer des messages très visibles.

Sachez que les gribouillages des enfants sur les murs de vos maisons ne font pas partie des graffitis. Les écritures et les dessins sur les murs des endroits publics seulement sont nommés ainsi. Ils peuvent être des mots comme des slogans, et des peintures précises œuvrées par des artistes.

Des pistolets, des bombes à peinture et des marqueurs peuvent être utilisés pour réaliser des graffitis. Il s’agit de vandalisme dans le cas où ce type d’art est fait sans permission du propriétaire du mur ou du lieu.

Mais aussi : Pourquoi le street-art est interdit ?

Street art et graffiti, comment on les considère ?

On pense que le graffiti est une façon d’exprimer des sentiments artistiques au grand public et aux autorités. Pour ces derniers, on peut parler de vandalisme. Du coup, ce type d’art peut évoquer une destruction des biens publics aux yeux de certaines personnes.

À noter que même les graffitis faits par les enfants, sur une propriété publique ou privée, sont aussi considérés comme des actes d’endommagement de biens. Par contre, quand un artiste s’inspire à œuvrer une toile sur un mur ordinaire afin de représenter une image en chef-d’œuvre, avec l’autorisation des autorités, là, on peut dire qu’il s’agit vraiment du street art.

Pour certains, le graffiti n’est qu’une atteinte à la structure des biens publics. Par contre, il est à l’instar des arts de rue pour ceux qui l’apprécient. Effectivement, ces personnes sont attirées par la diversification de l’art qui s’accroît de plus en plus. Ils luttent même contre le fait qu’on prend le graffiti pour du vandalisme. Pour eux, ce type d’art est la voix transformée en œuvres artistiques, de ceux qui les ont réalisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.